Loan Schwab - Photographe de la nature
Loan Schwab - Photographe de la nature

Mammifères

  • Best of

    Une sélection des mes photos favorites...

  • Blaireau

    Cet animal fabuleux est notre plus grande espèce de mustélidés d'Europe, réputé forestier il s'adapte en réalité à des habitats assez variés qu'il exploite différemment selon la saison. Très prudent il vie dans les galeries obscurs de son terrier la journée et sort la nuit pour se nourrir, opportuniste et omnivore son alimentation est très variée. Malheureusement ce petit ours et encore victime de la terreur causé par les déterreurs....Ce massacre doit cesser !

  • Brocard - Chevreuil

    C'est le plus petit cervidés que l'ont trouvent dans nos région. Il vit dans des milieux variés: bois, forêts de feuillus ou de conifères, bosquets à végétation herbacée variée ou les clairières et en lisière de forêt. Le chevreuil affectionne aussi les champs et les prairies.  Herbivore le chevreuil consomme des bourgeons, des feuilles, de jeunes branches d'arbres, ronces, framboisier, lierre, noisetier, et de plantes herbacées, il choisit ses aliments avec soin et en prend les parties les plus nutritives. Discret et assez curieux, il est sensible au mouvement et au forme inhabituel (silhouette humaine). Il est très fréquent d'avoir le privilége de rencontré ce prince des forêts. Un animal que j'adore par sa beauté et son élégance.

  • Biche - Daguet et Faon

    La biche est la femelle du cerf, c'est une espèce crépusculaire et nocturne, elle se nourrit de végétaux et elle est très sélectif dans son alimentation, tout en s'adaptant toujours à la végétation qu'elle a sa disposition. Vivant une majeure partie au sein d'une harde, la biche est la seule à prendre soin de son faon, animal discret et prudent elle passe presque toujours inaperçu. C'est le plus grand cervidé de nos forêts... Un trésor bien caché de nos forêts de toute beauté.

  • Cerf élaphe

    C'est le roi de nos grands massifs forestiers, il vit surtout en forêt. Le cerf est un animal discret et farouche, durant l'année, il est difficile à observer et à photographier. Quand le  brame arrive, il fait vibré la forêt par ses appels sauvage de mi septembre à fin octobre. Les vieux mâles veillent jalousement sur leur harde qu'ils ont réintégrées, essayant en plus d'attirer les biches de la harde voisine. Ces hardes peuvent atteindre 30 têtes à cette époque. Ils ont fort à faire jour et nuit : surveiller les biches, s'accoupler avec celles qui sont prêtes, décourager les jeunes mâles qui essayent de leur voler celles qui s'éloignent. Ces mâles sans harde peuvent devenir très pressants et le combat ne va pas pouvoir être évité. Des manoeuvres d'intimidation peuvent suffire, les vieux mâles ont de l'expérience. Sinon le bruit des bois s'entrechoquant  vont résonner dans la forêt. C'est une période très éprouvante physiquement pour les cerfs, ils ne mangent presque rien et n'ont pas de répit... Les jeunes mâles ont toute leur chance à la fin du rut quand les vieux à bout de force ne peuvent plus surveiller leur harde. Le brame terminé et les mâles épuisés la forêt retrouve son silence... Avec sa ramure imposante il me procure toujours autant de frisson.

  • Campagnol

    Avec sa frimousse sympathique, ce petit rongeur diurne et nocturne se trouve partout, il affectionne les prairies pâturées, les digues et les talus enherbés, les champs de luzerne, les polders. Il abonde dans les régions de grande culture. En revanche, il évitera les prairies très humides et les grandes herbes, on le rencontre également en montagne à de haute altitude. Essentiellement omnivore son régime est constitué de luzerne, d'herbes, de céréales, de racines des plantes cultivées et sauvages et parfois d'insectes. Mais les prédateurs sont nombreux, méfiant et sans cesse sur le qui-vive, il devra toujours courir dans son terrier pour ne pas finir au menu d'un renard ou un rapace.

  • Chamois

    Le Chamois ne vit qu'en montagnes et fréquente la zone des éboulis et rocheux. En hiver il descend en forêt ou sur les pentes où la neige est balayée par le vent. La zone habituel de son domaine vital se situe surtout entre 800 et 2300 m d'altitude, la limite inférieur de présence peut se situer localement vers 400m. Le régime alimentaire du Chamois est composé de plantes herbacées des prairies en hiver, de feuilles et de pousses des arbres, d'aiguilles de résineux, de mousses, de lichen, d'écorces. Extrêmement agile il grimpe et saute très bien et supporte bien les très basse températures en hiver. C'est bien le symbole de nos crêtes vosgiennes.

  • Chat forestier

    Le mystérieux félin des bois, bien rares sont ceux qui ont pu le croiser dans son milieu de prédilection, la forêt. Quand on a la chance de l'apercevoir, c'est généralement à l'orée du bois, dans une clairière ou la prairie voisine. Bien à l'abri de la forêt nourricière, le chat ne la quitte que lorsque celle-ci ne se montre pas suffisamment généreuse. Mais au moindre bruit, le chat forestier sera sur ses gardes, prêt à déguerpir et rejoindre la forêt. Le chat forestier a une fourrure d'une épaisseur de couleur gris-fauve rayée de bandes noires, une ligne noire continue  parcourt le long de sa colonne vertébrale  jusqu'à sa queue. Celle-ci est très épaisse avec trois ou quatre anneaux noirs et elle se termine par un manchon noir. Une bavette blanche sous la gorge vient de compléter son beau pelage ! Une rencontre inoubliable et difficile à capturer par l'image.

  • Daim

    Élégant dans sa robe tachetée, le daim est un cervidé de taille moyenne,reconnaissable à ses bois palmés volumineux. En Alsace ils sont célèbres, car il s'agit l'un des plus anciens troupeaux sauvages connus en France. Ils habitent le Ried, plaine boisée située au cœur de l'Alsace, entre le Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

  • Écureuil roux

    Avec sa queue en panache, sa silhouette gracieuse et son agilité, en font de lui un très bon grimpeur. Il est arboricole et son mode de vie est principalement forestier, très présent dans nos forêts l'écureuil roux est diurne, contrairement à la plupart des rongeurs. Omnivore et opportuniste, l’écureuil roux adapte son alimentation aux disponibilités en nourriture, principalement de fruits venant des arbres. Mais ce petit maladroit oublie parfois certaines caches de nourriture, bondissant d'arbre en arbre, ce petit lutin des bois n'arrêtera jamais de me surprendre et de m'émerveiller.

  • Hermine

    Légèrement plus grande que la belette, l'hermine se différencie plus facilement l'hiver que l'été, grâce à son pelage immaculée de blanc et sa queue dont l'extrémité est noire, quel que soit la saison. Cependant d'autres petites différences peuvent permettre d’identifier l'hermine, une queue plus longue que celle de la belette, des oreilles plus grandes et le bout de ses pattes ganté de blanc, faisant penser à une paires de chaussettes. L'hermine agile et rapide ne laisse aucune chance à ses proies lors de ses chasses et demeure un animal assez agressif au vu de sa taille. Elle ne sort pas tous les jours ni toujours au même endroit, très furtive elle peut vite disparaître dans son trou. Les occasions de réaliser une image avec le corps entier sont rares. Ce sont des opportunités à ne pas rater.

  • Lapin de garenne

    Le lapin est un petit mammifère à grandes oreilles de la famille des léporidés. Le lapin de garenne vie dans un terrier qu'il creuse dans la terre sèche et qui est parfois relié à d'autres terriers par des galeries. Il vit dans les champs, les forêts et parfois dans les parcs. Pour chercher sa nourriture, le lapin ne s 'éloigne que de quelques centaines de mètres de son terrier. Il délimite son territoire par son urine et ses crottes. L'entrée d'un terrier mesure entre 10 et 50cm .

  • Lièvre

    Pouvant faire des grands bonds et courir très vite, le lièvre se trouve surtout dans les champs en plaine et fréquente aussi les lisières de forêts, les bois, les haies qui alternent avec les champs. Il est surtout nocturne mais aussi diurne, il se nourrit de plantes herbacées sauvages ou de plantes cultivées, d'écorce de très jeunes arbres ainsi que leurs rameaux et bourgeons. Très sociables il ne défend pas son territoire, souvent discret je prend beaucoup de plaisir avec cet ami aux grandes oreilles.

  • Martre des pins

    Insolent et insaisissable, la mystérieuse martre des pins vit dans les boisements denses, forêts de conifères ou forêts mixtes, avec d'éventuelles brèves excursions le long de leurs lisières. Surtout nocturne et crépusculaire elle voit son activité diminuer en hiver. C'est un petit prédateur carnivore qui se nourrit essentiellement de petits mammifères, d'oiseaux, d'insectes mais elle consomme aussi des fruits sauvages. Très discrète et agile elle est adapté a une existence arboricole. Elle se déplace rapidement dans la cime des arbres et les chances pour espérer la rencontrer sont si rare...

  • Muscardin

    Ce petit grimpeur mystérieux au pelage doré fait parti des mammifères les moins bien connus. Habile et gracieux il passe presque toujours inaperçu, méconnu il fait parti de la même famille que le loir et le lérot, comme eux il est nocturne et son mode de vie est arboricole. Raffolant des noisettes, le muscardin se nourrit également de petits fruits sauvages, de fleurs, de bourgeons et d'insectes, en cas d'alerte cette petite boule de poil dorée peut rester immobile pendant plusieurs dizaines de minutes accroché a une branche comme une feuille morte. On sait peu de choses sur sa répartition, il affectionne les zones riches en buissons: ronciers, lisières, haies épaisses, sous-bois denses, parcelles de régénération forestière de feuillus. Fin octobre il entre en hibernation pendant près de 6 mois durant la mauvaise saison, ce petit rongeur acrobatique semble se raréfier en France...Protégeons le !

  • Putois d'Europe

    Furtif et silencieux, il se rencontre en forêt mais surtout dans les milieux humides comme les étangs, les marais et les cours d'eau. On le trouve aussi dans les milieux semi-ouverts en plaine. Surtout crépusculaire et nocturne, ce petit carnivore se nourrit principalement d'amphibiens et de rongeurs mais aussi de poissons, d'insectes, de fruits ou d'autres petites proies. C'est un animal solitaire et assez discret, il grimpe rarement aux arbres mais nage très bien, il est rare de pouvoir le rencontré.

  • Ragondin

    Le ragondin est un animal préférant vivre dans les milieux aquatiques d'eau douce, parfois saumâtre. Aux rivières et fleuves d'Amérique du Sud d'où il provient s'ajoutent désormais tous les réseaux hydrauliques constituant son nouvel habitat dans les pays où il a été introduit : fossés et canaux reliant les marais. Herbivore, son régime est normalement constitué de céréales, de racines, d'herbes, de glands ou autres. Néanmoins, il s'adapte très vite aux ressources disponibles sur son territoire. Il consomme ainsi une grande quantité de poacées, notamment des céréales comme le maïs et le blé. Majoritairement herbivore, il peut toutefois manger des moules d'eau douce. Ses mœurs sont essentiellement nocturnes mais il possède une activité diurne. Parfaitement adapté à la vie aquatique, il creuse des terriers de plusieurs mètres de long dans les berges.

  • Rat musqué

    Le rat musqué est un rongeur de la famille des muridés. Il mesure de 30 à 40 cm pour le corps, et 20 à 30 cm pour la queue. Il pèse jusqu'à 2 kg. Excepté le castor, c'est le seul rongeur à la queue qui ne soit pas arrondie. En effet, celle-ci est plutôt aplatie latéralement, et sans poil. Son espérance de vie n'excède pas 4 ou 5 années dans la nature, alors qu'il peut vivre une dizaine d'années en captivité.

  • Renard roux

    Le renard est un animal passionnant qui illumine mes journées, il est très présent, ont le trouve un peu partout sur le globe, il s'adapte également à des milieux très variés. Il est considéré comme nocturne, en réalité il s'agit surtout d'un animal qui préfère la tranquillité et la quiétude de la nuit pour sortir. Dans des régions où il n'est pas dérangé, il peut néanmoins tout à fait adopter un mode de vie plus diurne. Opportuniste il mange un peu de tout, son alimentation est très variée mais il a une préférence pour les petits rongeurs. Le renard parcourt régulièrement son territoire, il est très méfiant et difficile à percevoir. Son intelligence et sa beauté font de lui un animal fabuleux.

  • Sanglier - Marcassin

    Méfiant envers l'homme et intelligent, le sanglier est presque essentiellement nocturne et forestier. On le trouve presque partout, il affectionne particulièrement les forêts disposant d'une végétation très denses et de points d'eau. On peut le rencontrer dans de nombreux milieux comme les landes, les forêts, les marais et les terres cultivées. Il évite simplement les grandes zones trop à découvert. Omnivore et  fouisseur il mange de tout !  S'il est affamé, il est réputé de pouvoir occasionnellement s'attaquer à un animal mourant, il se montre volontiers nécrophage. Plutôt sédentaire et apparemment attaché à son territoire quand il est entouré d'une végétations denses avec de nombreux obstacles. Massif et discret on ne le verra presque jamais.